L'arrêt de Kaesong n'est qu'un début, prévient Séoul

le
0
    SEOUL, 16 février (Reuters) - La présidente sud-coréenne, 
Park Geun-hye, a averti mardi la Corée du Nord que la suspension 
des activités du parc industriel intercoréen de Kaesong n'était 
que "le début d'une série d'actions" que Séoul prendra avec la 
communauté internationale en réaction au tir d'une fusée par 
Pyongyang le 7 février." 
    "Le gouvernement prendra des mesures fortes et efficaces 
pour que le Nord parvienne à la conclusion saisissante que le 
développement nucléaire n'aidera pas le régime à survivre mais 
accélérera plutôt son effondrement", a déclaré Park Geun-hye 
devant le parlement de Séoul.  
    La Corée du Sud est en alerte contre tout type "d'actions 
extrêmes" que le Nord pourrait commettre, a ajouté la chef de 
l'Etat en demandant le soutien de tous les parlementaires 
au-delà des clivages partisans.  
    Le tir d'une fusée nord-coréenne a été condamné par la 
communauté internationale, qui a estimé qu'il s'agissait d'un 
tir de missile balistique de longue portée, ce que Pyongyang a 
interdiction d'effectuer en vertu des résolutions du Conseil de 
sécurité de l'Onu.  
     
 
 (Jack Kim, James Pearson; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant