L'arrestation de DSK ravive la crise de la dette en Europe

le
0
Après l'arrestation de Dominique Strauss-Kahn aux Etats-Unis hier, les marchés s'inquiètent d'une éventuelle révision de la politique du FMI sur l'aide à la Grèce. De quoi tancer l'euro, qui s'est vite ressaisi.

Alors que le directeur général du Fonds monétaire international, Dominique Strauss-Kahn, a été inculpé de tentative de viol et arrêté aux Etats-Unis hier, les investisseurs s'inquiètent de la tournure que prendra la crise de la dette en zone euro, en particulier en Grèce. L'inculpation de Dominique Strauss-Kahn, allié du premier ministre grec Georges Papandréou, arrive en effet au plus mauvais moment pour Athènes. Le directeur général du FMI aurait dû se rendre dimanche à Berlin et rencontrer Angela Merkel pour discuter d'une éventuelle nouvelle aide à la Grèce, qui avait obtenu au printemps 2010 une aide de 110 milliards d'euros, dont 30 milliards de la part du FMI. Cette rencontre devait intervenir à la veille de la tenue d'une réunion de l'Eurogroupe, ces lundi soir et mardi à Bruxelles, avec pour principales discussions à l'ordre du jour les problèmes financiers de la Grèce qui refont surface depuis plusieurs jours et qui tourmentent les marchés, inquiets

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant