L'Arménie commémore le centenaire du génocide de 1915

le , mis à jour à 10:39
0
L'Arménie commémore le centenaire du génocide de 1915
L'Arménie commémore le centenaire du génocide de 1915

L'Arménie commémore ce vendredi le 100e anniversaire du génocide de 1915 perpétré par les Turcs ottomans, qui a coûté la vie à 1,5 million de personnes. Des centaines de milliers de personnes sont ainsi attendues dans la capitale Erevan pour une cérémonie commémorative au Mémorial des victimes du génocide arménien. Parmi les invités, les présidents russe Vladimir Poutine et français François Hollande. Ce dernier sera accompagné du plus grand ambassadeur de la cause arménienne, le chanteur Charles Aznavour, mais aussi du musicien André Manoukian, de l'acteur Simon Abkarian et d'élus. Ailleurs dans le monde, là où s'est installée la diaspora arménienne, à Los Angeles ou Stockholm, en passant par Paris et Beyrouth, des cérémonies auront également lieu. 

Les commémorations ont commencé jeudi, alors que les victimes des massacres étaient canonisées par l'Eglise arménienne. «Par millions, notre peuple a été déraciné et massacré de manière préméditée, par le feu et l'épée, il a goûté aux fruits amers de la torture et du chagrin», a déclaré son chef, le Catholicos Karékine II. Juste après, à 19h15, les cloches ont sonné dans toutes les églises d'Arménie, et à l'étranger, notamment à New York, Madrid, Berlin, Venise et à Notre-Dame de Paris, et une minute de silence a été observée. En faisant de ces victimes des saints, «l'Eglise ne fait que reconnaître les faits, c'est-à-dire le génocide», a déclaré Karékine II.

VIDEO. Veillée à la mémoire des victimes du génocide arménien à Paris

Les Arméniens estiment qu'un million et demi des leurs ont été tués de manière systématique entre 1915 et 1917, pendant les dernières années de l'Empire ottoman. Une vingtaine de pays, parmi lesquels la France et la Russie, ont reconnu qu'il s'agissait là d'un génocide. Dernier en date, l'Allemagne, par la voix de son président Joachim Gauck, a reconnu jeudi soir pour la première fois le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant