L'armée US confirme de nouvelles frappes en Syrie et en Irak

le
1

(Précisions sur les attaques aériennes) WASHINGTON, 24 septembre (Reuters) - L'armée américaine a confirmé mercredi avoir procédé à cinq nouvelles frappes contre des combattants de l'Etat islamique (EI) en Syrie et en Irak. Dans un communiqué, le Commandement central des forces américaines (CentCom) précise qu'une attaque a visé un objectif en Syrie, le long de la frontière avec l'Irak, au nord-ouest de la ville irakienne d'Al Qaïm. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), une ONG proche de l'opposition à Bachar al Assad, ce sont la ville syrienne d'Albou Kamal et ses environs qui étaient visés. En Irak, deux raids ont été menés à l'ouest de Bagdad et deux autres au sud-est de la ville irakienne d'Erbil, capitale de la région autonome du Kurdistan. Tous les appareils engagés - bombardiers, chasseurs, drones - ont regagné leurs bases sans encombre, précise le CentCom. Les vingt raids aériens menés depuis mardi en Syrie par les Américains, appuyés par cinq pays arabes, ont permis de détruire deux véhicules armés de l'EI, huit autres véhicules, une cache d'armes et des positions des djihadistes. Le Pentagone a souligné l'efficacité de ces frappes. (Susan Heavey; Henri-Pierre André et Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • f5gbi le jeudi 25 sept 2014 à 14:18

    A-t-on calculé le coût de ces 20 raids pour péter 10 véhicules, une cache d'armes et quelques positions des rebelles ?