L'armée US admet avoir bombardé par erreur l'hôpital MSF à Kunduz

le
0

WASHINGTON, 6 octobre (Reuters) - L'armée américaine a bombardé par erreur l'hôpital de Médecins sans Frontières (MSF) à Kunduz, dans le nord de l'Afghanistan, a déclaré mardi le général John Campbell, commandant des forces américaines et de l'Otan en Afghanistan. Entendu par la commission des Forces armées du Sénat, le général Campbell a ajouté que la décision de frapper cette cible avait été prise au sein de la chaîne de commandement des forces américaines. "Même si les Afghans ont requis ce soutien, il doit néanmoins passer par une rigoureuse procédure américaine", a-t-il dit. L'attaque aérienne menée samedi aux premières heures dans cette ville proche de la frontière tadjike, où les forces afghanes et leurs alliées affrontaient des taliban, a fait 22 morts. A Genève, la présidente de MSF International, Joanne Liu, a déclaré mardi matin que le bombardement de l'hôpital constituait un "crime de guerre". (voir ID:nL8N1262NJ ) (Yeganah Torbati et Patricia Zengerle; Tangi Salaün et Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant