L'armée ukrainienne fait état de nouveaux gains dans l'Est

le
0

KIEV, 18 août (Reuters) - Les forces gouvernementales ukrainiennes ont poursuivi dans la nuit de dimanche à lundi leur offensive contre les séparatistes pro-russes en parachevant l'encerclement de la ville rebelle de Horlivka et en reprenant le contrôle d'autres secteurs, annonce l'armée dans un communiqué. L'armée a par ailleurs accusé les rebelles d'avoir tiré des missiles sur un convoi d'autocars transportant des réfugiés près du bastion séparatiste de Louhansk. ID:nL5N0QO1BE Un porte-parole séparatiste a dit n'avoir aucune information à ce sujet mais un site d'informations pro-russe a fait état de violents échanges de tirs d'artillerie dans le secteur où circulaient les cars. "Les terroristes ont tiré des missiles Grad sur un convoi de réfugiés venant de Louhansk près de Khriachtchouvatie et Novosvitlivka (...) Nous ne connaissons pas encore le nombre de morts", a dit un porte-parole de l'armée ukrainienne. Dans son communiqué publié un peu plus tôt, l'armée de Kiev disait soupçonner les séparatistes d'avoir également utilisé pour la première fois un lance-roquettes multiple Ouragan, de fabrication russe, près du village de Novokaterinivka, au sud-est de Donetsk. L'Ukraine accuse la Russie d'avoir augmenté ces derniers jours ses livraisons d'armes aux séparatistes, ce que Moscou dément malgré des déclarations des rebelles pro-russes confirmant de tels renforts. Au sujet des missiles tirés à Novokaterinivka, le communiqué militaire précise: "L'attaque a probablement été menée à partir d'un (lance-roquettes) 9P 140 Ouragan. C'est la première fois qu'une arme aussi puissante est utilisée (dans le conflit ukrainien)." L'armée ukrainienne affirme néanmoins avoir enregistré de nouveaux succès dans la nuit. "Les secteurs de Malaïa Ivanivka et Andrianivka ont été nettoyés. Celui d'Altchevsk est totalement isolé. Horlivka est complètement encerclée", lit-on dans le communiqué. Contrôlée par les rebelles depuis le début du conflit, Horlivka, une ville de 230.000 habitants, occupe une position stratégique au nord de la route qui relie Donetsk à Louhansk, les deux principaux bastions séparatistes. "Les mercenaires russes paniquent et essaient de fuir ces secteurs", affirme le communiqué, qui ne fournit aucun bilan des derniers combats. (Richard Balmforth et Natalia Zinets,; Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant