L'armée ukrainienne accuse les rebelles d'avoir violé la trêve

le
0

KIEV, 7 octobre (Reuters) - L'armée ukrainienne a affirmé mercredi que les séparatistes prorusses de l'est du pays avaient violé le cessez-le-feu par un tir de missile antichar qui a fait quatre blessés. Le cessez-le-feu, réaffirmé le 1er septembre, a plutôt bien tenu des dernières semaines, tandis qu'un accord approfondissant le retrait des armes de la ligne de front alimentait les espoirs d'une avancée dans le règlement global du conflit. "Aujourd'hui, des groupes armés illégaux, ignorant cyniquement les accords de paix, ont violé le cessez-le-feu (...) Les combattants ont mené une attaque avec un missile antichar", a déclaré l'armée ukrainienne sur sa page Facebook. Avant cette attaque, le président ukrainien Petro Porochenko avait indiqué que la récente accalmie dans les combats permettait à l'Ukraine d'entrevoir la fin du soulèvement séparatiste. "Nous avons réussi à faire cesser la phase chaude du conflit. La chose principale, c'est que nous avons réussi à faire cesser les hostilités (...) Ce n'est pas seulement un cessez-le-feu. C'est une trêve véritable", a-t-il dit dans un discours prononcé à l'école militaire de Kiev. "C'est en quelque sorte une nouvelle réalité, mais il faut rester sur ses gardes; la victoire est encore loin. Nous devons non seulement récupérer le Donbass (l'est de l'Ukraine) mais également défendre l'ensemble de l'Ukraine", a dit le chef de l'Etat. (Alessandra Prentice; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant