L'armée turque dit avoir tué 55 djihadistes au nord d'Alep

le
0
 (Actualisé avec Erdogan) 
    ANKARA, 8 mai (Reuters) - Cinquante-cinq djihadistes de 
l'Etat islamique (EI) ont été tués samedi soir par l'artillerie 
turque dans le nord de la Syrie, a-t-on appris de sources 
militaires. 
    Les tirs, dans les régions de Sourane et de Tal El Hisn, au 
nord d'Alep, ainsi que dans celles de Baraguidah et de 
Koussakcik, se sont en outre soldés par la destruction de trois 
batteries de lance-roquettes et de trois véhicules, 
précise-t-on. 
    Il s'agissait d'une riposte aux tirs de roquettes en 
provenance de zones de Syrie tenues par l'EI qui visent 
régulièrement Kilis, ville turque située à une soixantaine de 
kilomètres au nord d'Alep, et qui ont fait une vingtaine de 
morts, selon l'agence de presse Anadolu. 
    "Aucun de ceux qui disent combattre Daech en Syrie ne lui a 
infligé autant de pertes et n'a payé un prix aussi élevé que 
nous", a affirmé dimanche le président turc Recep Tayyip 
Erdogan.  
    "Ils nous ont laissé seuls face à ce groupe qui s'en prend à 
nous à coups d'attentats suicide et d'attaques à Kilis", a-t-il 
ajouté.       
    Samedi, les raids de la coalition sous commandement 
américain ont coûté la vie à 48 djihadistes, selon l'agence de 
presse anatolienne. 
 
 (Tulay Karadeniz; Pierre Sérisier et Jean-Philippe Lefief pour 
le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant