L'armée tchadienne reprend à Boko Haram la ville nigériane de Dikwa

le
0

DIKWA, Tchad, 2 mars (Reuters) - Les troupes tchadiennes ont chassé les combattants islamistes de Boko Haram de la ville de Dikwa dans le nord-est du Nigeria, qu'ils occupaient depuis plusieurs semaines, a annoncé lundi un porte-parole militaire tchadien. Le Tchad a déployé des milliers d'hommes dans des points stratégiques du bassin du lac Tchad pour tenter de contenir à l'intérieur du Nigeria le groupe Boko Haram, qui mène parfois des attaques transfrontalières. Les efforts de N'Djamena ont redoublé depuis que Boko Haram a attaqué en février le village tchadien de Ngouboua, y tuant plusieurs personnes. "Nous contrôlons totalement la ville (de Dikwa)", a déclaré le porte-parole tchadien, le colonel Azem Bermandoua. L'armée tchadienne a perdu un soldat dans la bataille, et de nombreux combattants de Boko Haram ont également péri dans cette ville, a-t-il dit. Par ailleurs, le Niger, lui aussi engagé dans la lutte contre Boko Haram, a déclaré que ses forces avaient abattu six islamistes samedi près de la localité de Bossi. Deux véhicules de Boko Haram ont ensuite été détruits par l'armée de l'air tchadienne. (Madjasra Nako; Eric Faye pour le service français)
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant