L'armée syrienne va réduire le pilonnage d'Alep

le
1
 (Actualisé avec précisions, contexte) 
    BEYROUTH, 5 octobre (Reuters) - Le commandement général de 
l'armée syrienne a décidé de limiter les tirs d'artillerie et 
les frappes aériennes dans la partie orientale d'Alep tenue par 
les insurgés pour des raisons humanitaires, a-t-on appris 
mercredi de source militaire syrienne.  
    Dans un communiqué repris par la presse publique, 
l'état-major assure que les civils d'Alep-Est sont utilisés 
comme boucliers humains et ajoute que la réduction des 
bombardements permettra à ceux qui le souhaitent de gagner des 
zones plus sûres.  
    L'armée syrienne, soutenue par des milices chiites venues du 
Liban et l'Irak, ainsi que par l'armée de l'air russe, a lancé 
le 19 septembre une nouvelle offensive contre la partie est 
d'Alep par un pilonnage d'une intensité sans précédent. 
    Cette offensive a permis de couper toutes les routes 
utilisées par les insurgés pour entrer dans Alep, ce qui 
explique la décision de réduire les bombardements terrestres et 
aériens, précise le communiqué de l'armée. 
    Depuis le début de l'offensive, il y a 15 jours, l'armée et 
ses alliés ont gagné du terrain dans la partie nord de la ville. 
Ils se sont notamment emparés du camp de réfugiés palestiniens 
d'Handarat. 
    Des secteurs plus petits ont également été pris dans le sud 
et au centre-ville. 
 
 (Angus McDowall; Jean-Philippe Lefief et Danielle Rouquié pour 
le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 il y a 5 mois

    On dit que certains agents occidentaux - dont des Français - sont piégés à Alep-Est. D'où la rage de ceux-ci qui ont peur d'être pris la main dans le sac.