L'armée syrienne se retire de la ville de Deraa

le
0
Ce départ devrait être achevé d'ici jeudi soir. Toutefois les arrestations de masse se poursuivent : 300 personnes ont été interpellées dans la banlieue de Damas.
o L'armée commence à se retirer de Deraa

Trois cent cinquante soldats à bord d'une vingtaine de camions suivis d'une vingtaine de transports de troupes, tous arborant des posters du président Bachar al-Assad, ont quitté jeudi matin Deraa. Berceau de la contestation, la ville était encerclée par l'armée depuis le 25 avril. Le retrait devrait être achevé d'ici la fin de journée, promet l'état-major qui assure avoir accompli à Deraa une « mission d'interpellations de terroristes».

«Nous n'avons pas affronté les manifestants, nous n'avons jamais utilisé des armes lourdes sauf des armes automatiques», a assuré le directeur du département politique de l'armée syrienne. Selon lui, 25 militaires ont été tués et 177 autres ont été blessés durant cette opération. Durant ce siège, l'électricité et le téléphone ont été coupés et des tireurs visaient les passants, qui s'aventuraient à l'extérieur, affirment des habitants.

o Vague d'arrestations da...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant