L'armée syrienne reprend une base avec l'aide des Druzes

le , mis à jour à 15:42
0

(Actualisé tout du long avec intervention des Druzes) BEYROUTH, 12 juin (Reuters) - Des membres de la minorité druze de Syrie ont aidé l'armée syrienne et ses alliés à repousser des rebelles qui avaient attaqué une importante base aérienne dans le sud de la Syrie, ont annoncé vendredi l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) et un chef druze. Selon l'ONG basée à Londres qui dispose d'un réseau d'informateurs sur le terrain, les insurgés, qui avaient pris position jeudi dans plusieurs secteurs de la base d'al Thala dans la province de Soueïda, ont été contraints de se replier sous l'action conjuguée des frappes aériennes de l'armée syrienne et des combattants druzes de la ville de Soueïda, qui se trouve tout à côté. Selon un chef druze de Soueïda, le cheikh Abou Khaled Chaabane, de jeunes hommes originaires de la ville ont répondu à un appel aux armes lancé mardi par les dirigeants de la communauté, alarmés par l'avancée des rebelles islamistes. Leur rôle a été déterminant pour repousser l'attaque contre la base, a déclaré Rami Abdoulrahman, responsable de l'OSDH. "S'ils ne s'étaient pas mobilisés, (les insurgés) n'auraient pas été repoussés", indique-t-il. Les Druzes, des musulmans qui ont incorporé dans leur tradition des éléments d'autres croyances, sont répartis sur quatre pays : Syrie, Liban, Israël et Jordanie. Ils sont considérés comme des hérétiques par les fondamentalistes sunnites d'Al Qaïda et de l'Etat islamique. Une partie des chefs druzes ont craint une mise en danger de l'existence de la communauté après la mort de 20 personnes tuées mercredi dans un village druze du nord-ouest de la Syrie par des combattants du Front al Nosra, branche d'Al Qaïda en Syrie. Bachar al Zoubi, le chef de l'un des groupes rebelles qui ont attaqué la base, a confirmé qu'elle était toujours aux mains des forces gouvernementales vendredi. Selon le chef druze Abou Khaled Chaabane, les hommes de Soueïda se sont déployés dans plusieurs secteurs, notamment dans la zone de l'aéroport, sous la houlette des Forces de défense nationale (FDN), groupe paramilitaire organisé par le gouvernement et des "comités populaires" qui se battent aux côtés de l'armée syrienne. La télévision publique rapporte que des dizaines d'habitants de Soueïda ont rejoint l'armée et les combattants des FDN. "Le calme est en train de revenir avec un contrôle total de la situation", a déclaré Abou Khaled Chaabane, joint par téléphone. La conservation de l'aéroport militaire de Thala constitue un enjeu stratégique pour les forces pro-Assad qui ont perdu mardi une autre base militaire dans la province de Deraa passée aux mains des combattants du Front du Sud. ID:nL5N0YX2D9 (Tom Perry; Pierre Sérisier et Danielle Rouquié pour le service français, édité par Jean-Stéphane Brosse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant