L'armée syrienne reprend un village au sud d'Alep-OSDH

le
0
    BEYROUTH, 8 mars (Reuters) - L'armée syrienne, appuyée par 
des forces alliées, a repris une localité tombée quelques heures 
plus tôt entre les mains du Front al Nosra et d'autres groupes 
islamistes, au sud d'Alep, a rapporté mardi l'Observatoire 
syrien des droits de l'homme (OSDH). 
    Le Front al Nosra, branche syrienne d'Al Qaïda, le groupe 
Djound al Aksa et d'autres organisations islamistes avaient pris 
lundi le village d'Al Aïs, leur premier gain territorial depuis 
le début de l'année. 
    Les troupes gouvernementales ont rapidement lancé une 
contre-attaque et les ont chassés, ajoute l'OSDH. 
    Les puissances étrangères espèrent que la trêve entrée en 
vigueur le 27 février entre le régime de Damas et les rebelles, 
à l'exception notamment du Front al Nosra et de l'Etat 
islamique, puissent déboucher sur l'ouverture cette semaine à 
Genève de négociations de paix. Mais l'accord, qui n'a pas été 
directement signé par les belligérants syriens et s'avère moins 
contraignant qu'un cessez-le-feu officiel, demeure très fragile 
et chaque camp accuse l'autre de le violer. 
    Un groupe rebelle intitulé Première division côtière a ainsi 
déclaré avoir subi une attaque des forces gouvernementales mardi 
sur les hauteurs de Kabani, dans la province de Lattaquié. 
    "Une attaque d'envergure est en cours mais ils (les 
militaires syriens) n'ont pas progressé. Cela dure depuis plus 
de trois heures", a dit à Reuters Fadi Ahmad, porte-parole de ce 
groupe, qui a fait état également d'avions syriens et russes 
dans le ciel. 
 
 (Mariam Karouny et Tom Perry; Eric Faye pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant