L'armée syrienne reprend un hôpital de Daïr az Zour à l'EI

le , mis à jour à 22:16
0
 (Actualisé avec reprise de l'hôpital par l'armée) 
    BEYROUTH, 14 mai (Reuters) - Les forces gouvernementales 
syriennes ont repris samedi un hôpital de Daïr az Zour aux 
djihadistes de l'Etat islamique (EI) qui l'avaient attaqué 
quelques heures auparavant dans le cadre d'une nouvelle 
offensive sur cette ville de l'est de la Syrie encore contrôlée 
en partie par le régime de Bachar al Assad, ont rapporté la 
presse officielle et l'Observatoire syrien des droits de 
l'homme. 
    Ce dernier a précisé que l'EI avait tué au moins 35 membres 
des forces armées syriennes et fait prisonnier une partie du 
personnel médical de l'hôpital.  
    Les combats dans l'hôpital et aux alentours ont aussi fait 
au moins 24 morts dans les rangs des djihadistes, selon l'OSDH. 
    Selon l'agence de presse Amak, organe de l'EI, les 
djihadistes ont lancé samedi une "grande offensive" dans le 
sud-ouest de Daïr az Zour en prenant l'hôpital Assad et en 
coupant la route reliant une base de l'armée syrienne à 
l'aéroport. 
    L'EI contrôle la majeure partie de la province de Daïr az 
Zour et assiège la ville du même nom depuis mars 2015.  
    La province orientale relie Rakka, le bastion de l'EI en 
Syrie, aux territoires contrôlés par l'organisation en Irak. 
    L'EI a également déclaré avoir pris un point de contrôle, 
une caserne de pompiers, des bâtiments universitaires, des silos 
à grains et des positions proches des champs pétroliers d'Al 
Tayyam, non loin de l'aéroport militaire de la ville.  
    L'agence de presse russe RIA a rapporté, en citant une 
source sur la base aérienne du sud de la ville, qu'une attaque 
de l'EI avait été repoussée.  
    L'OSDH et Amak ont déclaré que des affrontements se 
poursuivaient entre les forces gouvernementales et les troupes 
de l'EI dans la zone de l'attaque.  
    L'EI dit avoir tué au moins 80 soldats du régime, fait trois 
prisonniers et détruit des véhicules blindés.  
    L'armée syrienne et son allié russe effectuent régulièrement 
des parachutages pour ravitailler la ville encerclée tout en 
menant des frappes aériennes contre les positions de l'EI 
alentour. 
 
 (Lisa Barrington, avec Omar Fahmy au Caire; Jean-Stéphane 
Brosse pour le service français, édité par Marc Angrand) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant