L'armée syrienne regagne du terrain contre l'EI dans le Nord-Est

le , mis à jour à 12:12
0

AMMAN, 7 juin (Reuters) - L'armée syrienne a annoncé dimanche avoir repoussé une offensive majeure des combattants de l'Etat islamique (EI) contre Hassaké, dans le nord-est de la Syrie. Elle a également affirmé avoir chassé l'ennemi d'installations stratégiques en bordure sud de la ville. Les djihadistes, installés plus au sud dans la ville de Chadadi, ont lancé plusieurs assauts sur Hassaké au cours de la semaine écoulée à l'aide d'une douzaine de camions piégés précipités par des kamikazes contre les postes de contrôle de l'armée. Citant une source militaire, la télévision d'Etat syrienne a cependant déclaré dans un bulletin d'information que les forces loyalistes avaient repris une station électrique, une prison pour mineurs et deux villages occupés par les militants à deux kilomètres environ au sud de Hassaké. Le gouvernorat de Hassaké est divisé en zones administrées par le gouvernement de Bachar al Assad et par les Kurdes. L'EI a cédé du terrain récemment dans la région au profit des milices kurdes et de milices formées par des tribus arabes locales. Les combattants kurdes de l'YPG ont aidé les forces gouvernementales à repousser l'offensive djihadiste de ces derniers jours, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme. L'OSDH, qui suit le conflit en s'appuyant sur un réseau de correspondants dans le pays, a déclaré qu'au moins 71 militaires ou miliciens supplétifs avaient péri en une semaine de combats contre l'EI. Les Etats-Unis et leurs alliés ont mené 17 raids aériens contre l'EI jeudi en Syrie et en Irak. Quatre d'entre eux ont eu lieu dans la région de Hassaké. (Suleiman Al Khalidi; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant