L'armée syrienne nie avoir bombardé un camp de déplacés - presse

le
1
    BEYROUTH, 6 mai (Reuters) - L'armée syrienne nie avoir pris 
pour cible jeudi un camp de fortune hébergeant des civils fuyant 
les combats à Alep, rapportent vendredi les médias officiels 
syriens. 
    Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), le 
bombardement de ce camp de déplacés situé dans la province 
d'Idlib, près de la frontière turque et à une trentaine de 
kilomètres à l'ouest d'Alep, a fait au moins 28 morts et une 
cinquantaine de blessés.   
    "Ces informations (...) sur le bombardement d'un camp de 
déplacés par l'armée syrienne dans la campagne d'Idlib sont 
fausses", dit l'armée dans un communiqué repris par les médias 
d'Etat. 
 
 (John Davison; Tangi Salaün pour le service français) 
 )
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le vendredi 6 mai 2016 à 13:30

    La campagne de désinformation contre Assad continue de plus belle.