L'armée syrienne inflige un nouveau revers au Front al Nosra

le
0

BEYROUTH, 12 septembre (Reuters) - L'armée syrienne a annoncé vendredi la prise d'Halfaïa, ville située au nord-ouest de Hama où le Front al Nosra, aile locale d'Al Qaïda, avait déployé d'importants effectifs avec l'intention d'ouvrir un nouveau front après avoir perdu du terrain face à l'Etat islamique. Les forces gouvernementales ont en outre sécurisé plusieurs localités majoritairement chrétiennes et alaouites menacées par les djihadistes dans le secteur de l'aéroport de Hama, précise l'état-major. Ces succès leur permettent de conserver un corridor entre Damas la zone côtière où se trouve l'essentiel de la communauté alaouite à laquelle appartient le président Bachar al Assad. Les deux camps ont subi de très lourdes pertes depuis le lancement, il y a une semaine, de la contre-offensive gouvernementale, d'après l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Ces dernières semaines, le Front al Nosra avait massé 1.500 combattants à Halfaïa, probablement pour attaquer Mehradah, localité où les chrétiens sont majoritaires, précise l'organisation proche de l'opposition qui dresse un bilan quotidien des combats. Abou Mohammad al Golani, chef de file du mouvement islamiste, avait pris en personne la direction des opérations. Dans son communiqué de vendredi, l'armée syrienne dit s'être emparée totalement d'Halfaïa et de ses environs après avoir "éliminé un grand nombre de terroristes, étrangers pour la plupart, et détruit beaucoup de leurs véhicules et de leurs armes". (Tom Perry, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant