L'armée syrienne et le Hezbollah progressent à Zabadani

le
0

BEYROUTH, 15 juillet (Reuters) - L'armée syrienne et les combattants chiites du Hezbollah libanais progressaient mercredi vers le centre de la ville de Zabadani, deux semaines après le lancement d'une offensive pour reprendre aux insurgés cette ville stratégique proche de l'autoroute Damas-Beyrouth, a-t-on appris de sources militaires. Zabadani est l'un des derniers bastions de la rébellion sunnite le long de la frontière avec le Liban. La ville se situe sur ce qui était, avant le déclenchement du conflit syrien en 2011, un important axe d'approvisionnement en armes du Hezbollah par la Syrie. Les soldats syriens et leurs alliés chiites libanais avancent vers le centre-ville, appuyés par l'artillerie et les raids de l'aviation gouvernementale. Des images diffusées par l'armée syrienne montrent des soldats dans le quartier de Soultani, dans le sud-est de la ville, théâtre de violents combats de rue. Contactés par téléphone, des rebelles ont reconnu avoir cédé du terrain ces derniers jours mais affirment avoir repoussé plusieurs attaques en direction du centre-ville. Entre 1.500 et 2.000 combattants du groupe islamiste Ahrar al Cham et du Front al Nosra, la branche syrienne d'Al Qaïda, sont retranchés à Zabadani. Selon les insurgés, la ville a été en grande partie évacuée par la population civile mais quelque 500 familles sont toujours sur place. Depuis la prise de Zabadani par les rebelles en 2012, le régime de Bachar al Assad a cherché à plusieurs reprises à reprendre le contrôle de cette ville située à seulement 45 km au nord-ouest de la capitale syrienne. (Suleiman Al-Khalidi, Tangi Salaün et Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant