L'armée syrienne détruit un pont stratégique pour l'Etat islamique

le
0

BEYROUTH, 15 septembre (Reuters) - Les forces spéciales syriennes ont détruit lundi un pont sur l'Euphrate utilisé par les combattants de l'Etat islamique pour acheminer des armes vers les territoires qu'ils contrôlent dans l'est de la Syrie, rapporte Al Manar, un média proche du Hezbollah libanais, sur son site internet. Pour sa part, l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) signale qu'une explosion a détruit le pont en question à Daïr az Zour. D'après l'OSDH, ce pont revêtait une importance stratégique pour l'Etat islamique car il était la seule voie d'accès aux quartiers de la ville contrôlés par les djihadistes. L'Etat islamique a pris en juillet le contrôle de la majeure partie de la province de Daïr az Zour à la faveur de succès contre d'autres groupes rebelles, remportés notamment grâce à des armements saisis en Irak et acheminés en Syrie. Des quartiers de Daïr az Zour, dont l'aéroport, sont toujours aux mains du régime de Bachar al Assad. "Les forces armées syriennes ont détruit le pont Politique à Daïr az Zour au cours d'une opération spéciale menée par les forces spéciales et des membre du génie militaire, ce qui a entraîné la mort des activistes qui se trouvaient dessus", rapporte Al Manar, média du Hezbollah, mouvement chiite engagé dans les combats aux côtés des forces de Bachar al Assad. Le régime syrien mène une campagne de bombardements aériens contre l'Etat islamique, qui a proclamé un califat sur les territoires dont il s'est emparé en Syrie et en Irak. Les Etats-Unis, qui bombardent l'EI en Irak depuis début août, n'excluent pas de les frapper également en Syrie mais rejettent toute idée de collaboration avec le régime Assad. (Tom Perry; Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant