L'armée syrienne bombarde Rastan, neuf morts

le
0

AMMAN (Reuters) - Les forces fidèles au président syrien Bachar al Assad ont bombardé lundi la ville de Rastan (centre), tuant au moins neuf personnes et en blessant 40 autres, lors d'une offensive visant à reprendre le contrôle de la ville, a-t-on appris auprès de l'opposition.

"Des obus et des roquettes tombent sur la ville depuis 03h00 ce matin à une fréquence d'un par minute. Rastan a été détruite", a dit à Reuters par téléphone un membre de l'Armée libre syrienne (ALS), formée par les déserteurs de l'armée régulière, présent dans cette ville située à 25km au nord de Homs.

Parmi les victimes figurent Ahmad Ayoub, un commandant de l'ASL, a-t-il ajouté.

L'offensive de l'armée dans la nuit de dimanche à lundi a été confirmée par d'autres militants présents dans la ville.

Les informations en provenance de Syrie sont difficiles à vérifier en raison des restrictions imposées aux médias indépendants par les autorités syriennes.

Les soldats sunnites de la ville de Rastan ont commencé à faire défection après la mort de dizaines de manifestants tués par les forces de sécurité plusieurs mois après le début du mouvement de contestation contre le régime.

Selon l'Onu, la répression des manifestations antigouvernementales a fait plus de 9.000 morts en Syrie depuis mi-mars 2011. Damas impute les violences à des "groupes terroristes armés".

Khaled Yacoub Oweis, Marine Pennetier pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant