L'armée syrienne bombarde l'Etat islamique dans son fief de Rakka

le
0

BEYROUTH, 17 août (Reuters) - L'aviation et l'artillerie des forces loyales à Bachar al Assad ont pilonné dimanche la ville de Rakka, bastion des djihadistes de l'Etat islamique dans le nord-est de la Syrie, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Au moins 31 combattants islamistes ont été tués et des dizaines d'autres blessés par les bombardements, indique l'OSDH, précisant que l'aviation syrienne a mené 26 raids à Rakka et dans ses environs dans la seule journée de dimanche. Jusqu'à cet été, les forces gouvernementales syriennes s'étaient très largement abstenues de s'en prendre aux djihadistes de l'ex-Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), qui eux-mêmes concentraient leurs attaques contre les autres groupes rebelles. Les opposants syriens accusent Bachar al Assad d'avoir délibérément laissé l'EIIL prospérer pour répendre l'idée selon laquelle le soulèvement contre son régime serait principalement le fait d'islamistes soutenus par l'étranger, et non des Syriens eux-mêmes. L'offensive fulgurante de l'Etat islamique dans le nord de l'Irak, où les djihadistes se sont emparés d'armes et de matériel militaire lourd, a cependant changé la donne. Les islamistes ont attaqué ces dernières semaines plusieurs bases et avant-postes du gouvernement syrien dans la province de Rakka, tuant des dizaines de soldats, et l'armée a riposté en multipliant les raids aériens. ID:nL6N0QD5GD Samedi, l'aviation de Bachar al Assad avait déjà bombardé Rakka à 16 reprises, a déclaré un habitant interrogé par Skype, qui a également fait état de dizaines de tirs d'artillerie. Selon lui, un tiers environ de ces bombardements ont atteint des positions de l'Etat islamique, les autres touchant des zones civiles. (Oliver Holmes et Tom Perry; Tangi Salaün pour le service français) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant