L'armée retire l'image d'un soldat français avec un insigne nazi

le
0
Le cliché a été brièvement diffusé sur une page Facebook de l'armée. L'état-major a ouvert une enquête et cherche à identifier l'homme pour le «suspendre».

Quand la Grande Muette communique, elle se prend parfois les pieds dans le tapi. Dernier épisode en date, une photo postée sur la page Facebook officielle de l'armée (dont une capture d'écran est visible ci-dessous), d'un soldat français, l'arme au poing, patrouillant en Centrafrique. L'image faisait partie d'une série de neuf photos, censées illustrer le travail des soldats de l'opération Sangaris.

Au premier coup d'½il, rien ne semble poser problème. Mais le diable se cache dans les détails. Notamment dans l'écusson accroché sur le bras droit du soldat, un drapeau français frappé du nombre 32 et entouré d'une devise en allemand: «Meine Ehre heisst Treue». En français, cette phrase signifie «Mon honneur s'appelle fidélité». Elle était la devise des SS du régime nazi. L'image ci-dessous a été ca...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant