L'armée nord-coréenne placée en "état de guerre"

le
0

SEOUL, 21 août (Reuters) - L'armée nord-coréenne va être placée vendredi en "état de guerre" au lendemain des échanges de tirs d'artillerie entre les deux Corées, rapporte l'agence officielle de presse nord-coréenne KCNA. L'ordre émane du dirigeant Kim Jong-un, qui a proclamé un "quasi-état de guerre" le long de la zone démilitarisée (DMZ) qui sépare les deux entités de la péninsule. Il doit entrer en vigueur à 17h00, précise l'agence KCNA. Cette rhétorique guerrière est fréquemment utilisée par le régime de Pyongyang dans les périodes de tension avec Séoul. Jeudi, l'artillerie sud-coréenne a tiré des dizaines d'obus en direction du point d'où les Nord-Coréens venaient de prendre pour cible un haut-parleur sud-coréen, dans la partie occidentale de la frontière, a déclaré le ministère sud-coréen de la Défense. L'incident n'a pas fait de victimes, mais le niveau d'alerte de l'armée sud-coréenne a été porté à son degré maximal. Réunissant son Conseil national de sécurité, la présidente sud-coréenne Park Geun-hye a demandé aux responsables de la Défense de "réagir fermement" aux "provocations" du Nord, a rapporté son porte-parole. Il s'agit du premier échange de tirs entre les deux Corées depuis octobre dernier, quand des soldats nord-coréens s'étaient approchés de la frontière et ne s'étaient pas retirés malgré les tirs de sommation de soldats du Sud, avait alors dit le ministère de la Défense à Séoul. Les soldats du Nord communiste avaient riposté aux tirs et la fusillade avait duré une dizaine de minutes, sans faire de victimes. Le régime de Pyongyang a menacé le Sud d'opérations militaires si Séoul continuait la diffusion de propagande en direction du Nord le long de la frontière, a déclaré jeudi le ministère sud-coréen de la Défense. Dans une lettre distincte, les autorités nord-coréennes se sont cependant déclarées prêtes à trouver une issue à la crise, même si elles considèrent que ces actes de propagande constituent une déclaration de guerre, a indiqué le ministère sud-coréen de l'Unification. Les deux Corées sont toujours théoriquement en état de guerre depuis le conflit de 1950-53, qui s'est terminé par un armistice et une trêve, et non par un traité de paix. (Ju-min Park and Tony Munroe; Eric Faye et Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant