L'armée nigériane dit avoir repoussé Boko Haram à Maiduguri

le
0

ABUJA, 12 septembre (Reuters) - L'armée nigériane a repoussé vendredi une offensive des islamistes de Boko Haram près de Maiduguri, capitale de l'Etat de Borno, dans le Nord-est, a fait savoir le gouvernement. Selon des habitants, des tirs et des explosions ont retenti à Konduga, 35 km au sud-est de Maiduguri. Des véhicules de transport de troupe de l'armée ont ensuite pris la direction de cette localité, ajoutent-ils. "Les assaillants ont été repoussés (...) Il y a des pertes dans leurs rangs", a déclaré un porte-parole du gouvernement interrogé par Reuters. "Des gens sont arrivés de Konduga (...) Ils nous ont dit que l'armée tenait la ville", a confirmé un militant des droits de l'homme joint par téléphone à Maiduguri. Selon le porte-parole du gouvernement, l'armée tient également Bama, 35 km plus au sud, où d'intenses combats se sont déroulés la semaine dernière. Des renforts ont été dépêchés à Konduga et dans les environs, a-t-il ajouté. Plusieurs organisations locales indiquent que Maiduguri, cible principale des djihadistes depuis qu'ils ont pris les armes en 2009, est encerclée, mais l'état-major nigérian les juge "alarmistes". "Toutes les dispositions nécessaires à la défense de Maiduguri ont été renforcées pour faire face à une éventuelle attaque", dit-il sur Twitter sans plus de précisions. (Isaac Abrak et Felix Onuah, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant