L'armée mobilisée face aux crues dans le nord de l'Angleterre

le
0
    LONDRES, 27 décembre (Reuters) - L'armée britannique a été 
mobilisée dimanche pour faciliter l'évacuation de centaines 
d'habitants du nord de l'Angleterre piégés par les pires 
inondations dans la région depuis 70 ans. 
    Les militaires se sont notamment déployés dans le centre 
historique de York où 300 à 400 personnes ont été évacuées de 
leurs domiciles. L'Ouse, qui traverse la ville, devrait encore 
monter jusqu'à lundi, a déclaré le conseil municipal. 
    L'armée est également venue prêter main-forte aux secours 
dans les régions les plus touchées du West Yorkshire, à Leeds 
notamment.  
    A l'issue d'une visioconférence avec ses ministres, le 
Premier ministre David Cameron a promis le déploiement de 
troupes supplémentaires pour faire face à une "grave situation". 
    "Le niveau des rivières et le niveau des précipitations ont 
créé un effet sans précédent", a déclaré le chef du gouvernement 
britannique sur Sky News. 
    L'équivalent d'un mois de précipitations est tombé sur le 
nord de l'Angleterre ces derniers jours, frappant des villes 
comme Manchester, Leeds ou Rochdale. Une centaine d'alertes aux 
crues restaient en vigueur dimanche, y compris 24 alertes 
maximales, impliquant des risques mortels pour l'homme.  
    Le groupe Electricity North West a fait savoir que ses 
techniciens avaient rétabli le courant dans plus de 18.000 
foyers depuis samedi mais que quelque 7.500 foyers restaient 
privés d'électricité à Lancashire et dans la région du Grand 
Manchester.  
    La ministre de l'Environnement Elizabeth Truss a quant à 
elle prévenu que même si le pire était passé, le risque de 
nouvelles crues n'était pas écarté.  
    "Dans de nombreuses régions, l'impact de nouvelles fortes 
pluies sur un sol déjà saturé est sans précédent. Le niveau 
record des eaux des rivières dans le Lancashire et le Yorkshire 
a inondé 3.500 propriétés et l'évacuation de centaines de 
maisons", a-t-elle dit.  
    Le cabinet de conseil PwC a évalué à entre 900 millions et 
1,3 milliard de livres (1,2 à 1,75 milliard d'euros) les pertes 
économiques dues à ces inondations.  
 
 (Paul Sandle; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant