L'armée libyenne en route vers Benghazi

le
0
«Dans 48 heures, tout sera fini», affirme Seif al-Islam, fils du colonel Kadhafi alors que l'armée a annoncé une opération imminente contre le bastion des insurgés. Pour Hillary Clinton, «il est urgent d'agir».

L'armée libyenne avance vers Benghazi, deuxième ville de Libye, aux mains des insurgés depuis le 17 février. Après l'annonce de la prise d'Ajdabiya mardi, l'armée a annoncé une opération imminente contre la ville, siège du Conseil national de transition (CNT). Le porte-parole militaire du conseil des rebelles, Khaled El-Sayeh, a toutefois démenti toute retraite des insurgés vers Benghazi, malgré des scènes de débandade dont ont été témoins des journalistes occidentaux.

Selon un médecin sur place, les combats se pousuivaient en effet à l'est et à l'ouest d'Adjabiya mercredi. La ville était encore la cible de bombardements et de nombreux témoins sur place, calfeutrés chez eux, expliquent entendre des tirs. Le bilan des affrontements serait d'au moins 26 morts depuis mardi dans cette ville qui reste le dernier verrou des forces rebelles à seulement 160 kilomètres au sud de leur fief, Benghazi.

Plus à l'ouest, les forces fidèles au Guide libyen ont mené mercredi u

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant