L'armée libyenne conforte ses gains sur Benghazi

le
0
    BENGHAZI, Libye, 24 février (Reuters) - Les forces 
militaires loyales au gouvernement libyen qui s'est réfugié dans 
l'est du pays ont annoncé mardi avoir pris le contrôle de deux 
secteurs de Benghazi, consolidant leur avancée des trois jours 
précédents. 
    L'armée dit désormais avoir le contrôle total des secteurs 
de Boatni et de Laithi et revendique des percées en plusieurs 
autres endroits. Les derniers combats ont fait 20 morts et 45 
blessés, apprend-on de source médicale. 
    Les habitants ont célébré l'avancée de l'armée dans Benghazi 
à coups de klaxons et de pétards. Certains ont pu rentrer chez 
eux pour la première fois depuis des mois et évaluer l'étendue 
des dégâts. 
    Benghazi est le théâtre de combats particulièrement 
violents, cinq après la chute de Mouammar Kadhafi. Les 
combattants islamistes ont exploité le vide du pouvoir pour 
développer leur présence en Libye. Ceux qui se sont ralliés à la 
bannière de l'Etat islamique (EI) ont pris le contrôle de la 
Syrte, sur la côte méditerranéenne et se sont implantés dans 
plusieurs autres ville don't Benghazi. 
    Les violences se sont accrues quand le général Khalifa 
Haftar et son Armée nationale libyenne, loyale au gouvernement 
de l'Est, a lancé une campagne contre les islamistes et autres 
groupes armés en 2014, chaque camp se retranchant sur ses 
positions dans Benghazi.  
    Un autre gouvernement à tendance islamiste, non reconnu par 
la communauté internationale, exerce son pouvoir dans l'ouest du 
pays à partir de la capitale, Tripoli. 
    Les progrès d'un gouvernement réunifié sous l'égide des 
Nations unies sont ralentis par le débat autour du rôle à 
attribuer au général Haftar dans une future armée nationale. 
    Le Parlement libyen de l'est a une fois de plus décidé mardi 
de reporter son vote sur la proposition amendée des Nations 
unies. 
    Par ailleurs mardi le maire de Sabratha, une ville de 
l'ouest du pays, a déclaré que des brigades militaires avaient 
attaqué plusieurs bâtiments soupçonnés d'abriter des djihadistes 
de l'Etat islamique. 
    Les djihadistes sur l'un des sites ont répliqué, a indiqué 
Hussein al Thouadi. Quatre membres des brigades ont été tués et 
cinq blessés. 
    Vendredi dernier, l'aviation américaine a mené un raid à 
Sabratha contre un camp d'entraînement de l'Etat islamique, 
faisant une quarantaine de morts.   
 
 (Ayman al Warfalli; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant