L'armée isrélienne tue les deux Palestiniens accusés de la mort de trois adolescents

le
5
L'armée isrélienne tue les deux Palestiniens accusés de la mort de trois adolescents
L'armée isrélienne tue les deux Palestiniens accusés de la mort de trois adolescents

Des soldats israéliens ont tué mardi matin en Cisjordanie les deux Palestiniens accusés d'avoir enlevé puis assassiné trois jeunes Israéliens en juin. Marwan Qawasmeh et Amer Abou Eisheh ont été repérés dans une maison de Hébron, qui a été prise d'assaut par des soldats et des agents du Shin Beth, le service de sécurité intérieure.

«Durant la nuit, l'armée israélienne a mené une opération durant laquelle Marwan Qawasmeh et Amer Abou Eisheh, assassins de trois jeunes Israéliens, ont été tués lors d'un échange de tirs», a précisé le porte-parole Peter Lerner sur son compte Twitter.

SpecialForces engaged #Hamas terrorists Kawasme & Abu Aish they no longer pose a threat to #Israeli civilians. #IDF pic.twitter.com/iUCnxzfQDf-- Peter Lerner (@LTCPeterLerner) 23 Septembre 2014

Selon des témoins palestiniens, des échanges de tirs intenses ont eu lieu, tandis que l'armée a également détruit les portes de plusieurs magasins à proximité, provoquant des incendies. Des dizaines de jeunes Palestiniens ont lancé des pierres vers les soldats près du lieu de l'attaque, selon les témoins. Un mot d'ordre de grève générale s'est répandu dans la ville où la plupart des magasins n'ont pas ouvert, de même que les universités.

Les deux hommes étaient activement recherchés depuis l'enlèvement d'Eyal Yifrach, Naftali Frenkel et Gilad Shaer qui faisaient de l'auto-stop près d'un bloc de colonies en Cisjordanie le 12 juin. Les corps des trois jeunes gens avaient été découverts le 30 juin dans un climat d'extrême tension. Le 8 juillet, Israël avait alors lancé une vaste offensive contre le Hamas dans la bande de Gaza. L'opération «Bordure protectrice» a coûté la vie à plus de 2.000 Palestiniens, selon des sources officielles palestiniennes, et fait 67 morts du côté israélien. Un accord de cessez-le feu avait été trouvé le 10 août. 

Hussan Qawasmeh, présenté comme celui qui a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fbordach le jeudi 2 oct 2014 à 14:05

    Trés bien!

  • paspil le lundi 29 sept 2014 à 14:46

    nous on condamne mais bon comme on applique pas les sentences ...

  • M8614773 le mardi 23 sept 2014 à 10:52

    se sont des israeliens,c'est comme a kholanta ils ont le totem d'immunités ;)

  • q2lamrd le mardi 23 sept 2014 à 10:02

    en Israel on applique la sentence présumée avant la condamnation. C'est vrai que ça évite les frais d'un procès. Mais on va pas faire la finne bouche, après + de 2.000 civils exécutés à Gaza, sans autres formes de procès, ceci n'est qu'une petite péripétie qui permet de fermer la boucle et de bien comprendre qui est qui ....

  • margot99 le mardi 23 sept 2014 à 09:12

    a t on le droit de tuer des etres humains sans procès équitable. le fait d'être accusé n'est PAS être coupable.