L'armée israélienne évacue des colons juifs installés à Hébron

le
0
    JERUSALEM, 22 janvier (Reuters) - L'armée israélienne a 
expulsé vendredi environ 80 colons juifs de deux immeubles à 
Hébron, en Cisjordanie occupée, ce qui a conduit plusieurs 
députés israéliens à menacer de retirer leur soutien au 
gouvernement de Benjamin Netanyahu. 
    Les colons disent avoir acheté en toute légalité leurs 
appartements à des Palestiniens. Ils s'y sont installés jeudi 
mais pour y vivre ils devaient d'abord obtenir le feu vert du 
ministre de la Défense, Moshe Yaalon.  
    "Pour pouvoir prendre possession de ces appartements 
certaines conditions étaient nécessaires et aucune d'entre elles 
n'a été remplie. C'est pourquoi les évacuations ont été 
ordonnées", a précisé Moshe Yaalon dans un communiqué. 
    Un conseiller de Benjamin Netanyahu qui a requis l'anonymat 
a précisé que le Premier ministre appuyait la décision de son 
ministre de la Défense. 
    "Dans ce cas précis, certains permis n'avaient pas été 
accordés. Une fois que ce sera fait, les colons pourront 
revenir, comme cela s'est déjà produit par le passé", a-t-il 
cependant ajouté. 
    Le ministre du Tourisme, Yariv Levin, membre du Likoud de 
Netanyahu, a jugé "scandaleuse" la décision de Yaalon. Celui de 
la Diaspora, Zeev Elkin, également du Likoud, a déclaré que 
l'évacuation des colons était "une erreur". 
    Deux députés du Likoud et un autre du parti 
ultranationaliste Foyer juif ont annoncé qu'ils boycotteraient 
les votes de lundi au Parlement pour dénoncer l'évacuation des 
colons. 
    Hébron, qui compte 220.000 habitants, connaît depuis 
longtemps des tensions. Un millier de colons juifs sont 
installés au coeur de la ville, protégés par des soldats 
israéliens. 
 
 (Ori Lewis; Guy Kerivel pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant