L'armée irakienne veut reprendre à l'EI la ville d'Al Bagdadi

le
0

CAMP ARIFDJAN, Koweït, 23 février (Reuters) - L'armée irakienne appuyée par des milices tribales mène une offensive pour reprendre aux djihadistes de l'Etat islamiste (EI) la ville d'Al Bagdadi, à 85 km au nord-ouest de Ramadi, dans la province irakienne d'Anbar. L'assaut est mené par la 7e division irakienne, avec ses unités de commandos, a précisé lundi le général James Terry, l'un des chefs de la coalition internationale anti-djihadiste conduite par les Etats-Unis. "Je suis tout à fait confiant, je pense que les Irakiens ont rassemblé les forces nécessaires pour reprendre la ville", a-t-il indiqué, interrogé au Koweït où le nouveau secrétaire américain à la Défense, Ash Carter, était en visite. Le général Terry a ajouté que plus de 800 soldats irakiens étaient engagés dans cette opération, conseillés par les Américains de la base aérienne d'Aïn al Assad. La coalition fournit également un appui aérien aux forces irakiennes. Selon Sabah Karhout, chef du Conseil provincial d'Anbar, l'armée nationale a repris le commissariat de police d'Al Bagdadi et a atteint le centre-ville. Il a fait état de violents combats lundi et a affirmé que vingt djihadistes avaient été tués. L'EI a pris Al Bagdadi le 12 février. ID:nL5N0VM5PI La coalition internationale a par ailleurs mené 25 frappes aériennes contre les djihadistes entre dimanche matin et lundi matin, notamment près des villes syriennes de Kobani et d'Hassakah. (Phil Stewart, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant