L'armée irakienne va tenter de reprendre Ramadi à l'EI

le
0
 (Actualisé avec précisions, contexte) 
    BAGDAD, 21 décembre (Reuters) - Les forces armées irakiennes 
vont lancer incessamment leur offensive pour reprendre la ville 
de Ramadi aux djihadistes de l'Etat islamique, a annoncé lundi 
le chef d'état-major des forces armées, le général Othman al 
Ghanemi. 
    "Il y a une opération en cours pour contrôler un secteur, en 
préparation de l'assaut sur le centre-ville dans les heures qui 
viennent, si Dieu le veut", a déclaré le général à la télévision 
publique. 
    Dans la matinée, le ministère irakien de la Défense a accusé 
l'EI d'interdire aux civils de quitter Ramadi, avant l'attaque 
prévue. La ville, chef-lieu de la province d'Anbar, est tombée 
en mai entre les mains du groupe fondamentaliste sunnite. Elle 
est située à une centaine de kilomètres à l'ouest de Bagdad. 
    Dimanche, l'armée de l'air irakienne a largué des tracts sur 
Ramadi, demandant aux habitants de quitter la ville d'ici 72 
heures et précisant les voies sûres pour leur départ. 
    Les services de renseignement irakiens estiment à 250 à 300 
le nombre de combattants de l'EI retranchés dans le centre de 
Ramadi. 
 
 (Maher Chmaytelli; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant