L'armée irakienne s'empare du pont le plus au sud de Mossoul

le
0
 (Actualisé avec fuite des civils) 
    BAGDAD, 27 février (Reuters) - Plusieurs milliers de civils 
ont fui lundi l'ouest de Mossoul, où les forces irakiennes se 
sont emparées d'un pont sur le Tigre qui, une fois réparé, leur 
permettra d'effectuer la jonction avec les troupes qui ont pris 
l'est de la ville, dernier grand bastion du groupe Etat 
islamique (EI), selon des communiqués militaires. 
    Il s'agit du pont situé le plus au sud des cinq édifices 
franchissant le fleuve qui coupe Mossoul en deux. 
    Les cinq ponts ont été endommagés par des frappes aériennes 
de la coalition puis par les djihadistes lorsqu'ils ont dû se 
replier dans l'ouest de la ville, où se trouveraient quelque 
750.000 civils. 
    Dix mille personnes ont quitté les secteurs aux mains de 
l'EI depuis jeudi, lorsque les forces gouvernementales ont pris 
position dans le sud de Mossoul.  
    Le Programme alimentaire mondial s'est dit "extrêmement 
préoccupé" lundi par la "terrible" situation humanitaire dans la 
partie occidentale de la métropole du nord du pays, aux mains de 
l'EI depuis juin 2014.  
    Un millier de civils dont de nombreux blessés sont arrivés 
lundi dans le secteur tenu par le Service de contre-terrorisme 
(CTS), une unité d'élite des forces gouvernementales.  
    L'armée s'est emparée en janvier de la moitié est de Mossoul 
après 100 jours de combats et a entamé il y a une semaine la 
reconquête de la partie occidentale. 
 
 (Stephen Kalin et Isabel Coles, Jean-Philippe Lefief pour le 
service français, édité par Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant