L'armée irakienne repousse une offensive de l'EI à Ramadi

le , mis à jour à 10:18
0

(Actualisé avec citations, détails, contexte § 3-8) BAGDAD, 20 mai (Reuters) - Les forces de sécurité irakiennes ont repoussé une offensive des combattants de l'Etat islamique à l'est de la ville de Ramadi dans la nuit de mardi à mercredi, annoncent la police et les miliciens sunnites pro-gouvernementaux présents dans la région. Les djihadistes ont lancé une offensive contre les lignes de l'armée régulière, à peu près à mi-chemin entre Ramadi et la base militaire d'Habbaniya où des unités paramilitaires chiites ont commencé à se rassembler en prévision d'une contre-offensive. "Daech nous a attaqués vers minuit après une vague de tirs de mortier sur nos positions", a déclaré Amir al Fahdaoui, chef d'un groupe tribal sunnite favorable au gouvernement. "Ils ont tenté une attaque surprise en arrivant cette fois par une autre direction mais nous étions vigilants et après environ quatre heures de combat, nous avons déjoué leur offensive", a-t-il ajouté. Les djihadistes, qui se sont emparés de Ramadi au cours du week-end, tentent de consolider leurs positions dans la province désertique d'Anbar où le gouvernement ne contrôle plus que des zones résiduelles de territoire. La base militaire d'Habbaniya se trouve à mi-chemin entre Ramadi et Falloudja dont l'Etat islamique a pris possession il y a plus d'un an. Falloudja se trouve à une cinquantaine de kilomètres de Bagdad. (Bureau de Bagdad; Pierre Sérisier pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant