L'armée irakienne prépare l'assaut final contre l'EI à Ramadi

le
0
    BAGDAD, 27 décembre (Reuters) - Les troupes irakiennes se 
préparaient dimanche à lancer l'assaut contre les combattants du 
groupe Etat islamique (EI) retranchés dans un quartier de 
Ramadi, à une centaine de kilomètres à l'ouest de Bagdad, selon 
un porte-parole de l'armée. 
    La reprise du chef-lieu de la province d'Anbar, passé en mai 
dernier sous la coupe de l'EI, constituerait l'une des plus 
importantes victoires pour l'armée face aux djihadistes, qui se 
sont emparés d'un tiers du territoire irakien en 2014. 
    Les troupes régulières sont positionnées à 300 mètres du 
siège des autorités provinciales, l'objectif principal de 
l'offensive lancée le 22 décembre, selon Sabah al Noumani, 
porte-parole des forces antiterroristes qui dirigent les 
opérations. 
    "Nous espérons atteindre l'enceinte d'ici 24 heures", a-t-il 
dit à Reuters. 
    "Des engins explosifs se trouvent partout dans des 
habitations et le long des routes. Il faut tout nettoyer. Une 
surveillance aérienne nous aide à repérer des voitures piégées 
et des kamikazes avant qu'ils nous atteignent", a-t-il ajouté. 
    Ramadi, chef-lieu d'une région majoritairement sunnite, se 
trouve à seulement deux heures de route de la capitale 
irakienne. 
    Si l'offensive de l'armée réussit, il s'agira de la deuxième 
grande ville regagnée par l'armée régulière après Tikrit, au 
nord de Bagdad, repassée aux mains du gouvernement en avril 
dernier. 
    L'objectif suivant des autorités est la prise de Mossoul, 
qui priverait l'EI du plus grand centre de population sous son 
contrôle en Irak et en Syrie et le couperait d'une source 
importante de fonds.          
 
 (Ahmed Rasheed; Simon Carraud pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant