L'armée irakienne dit avoir pris une ville clé au sud de Mossoul

le , mis à jour à 18:48
0
    * Le territoire de l'Etat islamique se restreint 
    * Il est désormais cantonné à Haouidja, Tel Afar et Mossoul 
    * La prise de Chirkat a mis trois jours 
    * L'offensive sur Mossoul pourrait être lancée en octobre 
 
 (Actualisé avec déclaration de victoire) 
    par Ghazwan Hassan 
    TIKRIT, Irak, 22 septembre (Reuters) - Les forces 
irakiennes, appuyées par les frappes de la coalition 
internationale menée par les Etats-Unis, ont pris le contrôle 
total jeudi du district et de la ville de Chirkat dans le nord 
de l'Irak qui étaient aux mains de l'Etat islamique, étape 
importante avant la reconquête de Mossoul. 
    Le général Yahya Rassoul, porte-parole du commandement des 
opérations conjointes de l'armée irakienne, a déclaré à la 
télévision publique que le district avait été libéré de "la 
profanation du terrorisme". 
    Située à une centaine de kilomètres au sud de Mossoul sur le 
cours du Tigre, Chirkat était déjà totalement encerclée par 
l'armée irakienne et les milices chiites soutenues par l'Iran 
qui lui prêtent main forte, mais ces dernières n'ont semble-t-il 
pas pris part à l'offensive, qui a été lancée mardi matin par 
l'armée, la police locale et les combattants de tribus sunnites. 
    Le secteur est stratégiquement important. Il est proche de 
la base de Kayyara Ouest, où des centaines de militaires 
américains préparent une base aérienne dans le cadre de la 
prochaine offensive sur Mossoul. Une roquette lancée par l'EI 
est tombée mardi à quelques centaines de mètres de Kayyara 
Ouest. Une enquête a été ouverte pour voir si un agent chimique 
n'avait pas été utilisé.   
    Mossoul, prise par l'EI lors de son offensive de l'été 2014, 
compterait encore plusieurs dizaines de milliers d'habitants. 
Les autorités locales parlent depuis des mois d'une catastrophe 
humanitaire imminente en raison du manque de vivres et de la 
hausse des prix.  
    Le Premier ministre Haïdar al Abadi a promis de reprendre 
Mossoul à l'EI avant la fin de l'année et la bataille pourrait 
débuter dans la seconde quinzaine d'octobre, selon des 
responsables militaires. 
    La Grande-Bretagne a promis jeudi de débloquer 40 millions 
de livres (46 millions d'euros) pour venir en aide aux 
populations dont l'offensive va entraîner le déplacement.  
    En dehors de Mossoul, l'EI contrôle encore Haouidja, à l'est 
de Chirkat et Tel Afar, à l'ouest de Mossoul en direction de la 
frontière syrienne.  
 
 (Jean-Philippe Lefief et Danielle Rouquié pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant