L'armée irakienne brise le siège par l'EI de la ville d'Amerli

le
0

(Rpt mastic 1er para) BAGDAD, 31 août (Reuters) - Les forces de sécurité irakiennes soutenues par des miliciens chiites ont réussi dimanche à briser le siège d'Amerli, qui était cerné depuis deux mois par les djihadistes sunnites de l'Etat islamique (EI), et pu pénétrer dans cette ville du nord du pays, ont rapporté les autorités. Le maire de la localité et des officiers de l'armée ont précisé que les soldats appuyés par les miliciens avaient mis en déroute les djihadistes dans la partie orientale de la ville, et que les combats se poursuivaient au nord d'Amerli. "Les forces de sécurité et les miliciens sont entrés dans Amerli après avoir brisé le siège, apportant le soulagement aux souffrances de ses habitants", a dit Adel al Bayati, le maire de la ville. La progression des troupes irakiennes a fait suite à des frappes américaines dans la nuit de samedi à dimanche contre les positions de l'EI aux abords de la ville et au largage par l'armée de l'air américaine d'une aide humanitaire aux habitants assiégés. De l'aide humanitaire a également été parachutée par des avions français, britanniques et australiens. "Je peux voir les blindés de l'armée irakienne patrouillant en ce moment dans les rues d'Amerli", a dit un habitant par téléphone. Plus de 15.000 habitants, essentiellement des turcomans chiites considérés comme apostats par l'EI, étaient assiégés par les djhadistes sunnites, qui ont conquis de vastes régions du nord de l'Irak depuis le mois de juin. (Ahmed Rasheed; Pierre Sérisier pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant