L'armée française au régime de rigueur

le
0
INFOGRAPHIE -Le livre blanc de la défense maintient des ambitions élevées, mais rogne sur les moyens. Mission impossible ?

Le nouveau livre blanc de la défense devait concilier deux impératifs a priori incompatibles: le maintien des ambitions de la France, qui sont grandes, et la contrainte budgétaire, qui est immense. Autant que les forces armées, le retour à l'équilibre budgétaire est en effet considéré, à l'Élysée, comme un élément «qui concourt à la souveraineté de l'État». Le président ayant affirmé que le secteur de la Défense devait participer, au même titre que les autres administrations, à l'effort financier, personne ne s'attendait à ce que les choses s'améliorent pour les armées.

Pour faire des économies, Bercy avait défendu un modèle de rupture, «z», qui aurait entraîné de façon quasi automatique un déclassement stratégique de la France. En choisissant le scénario «y», celui qui était défendu par le ministère de la Défense, François Hollande...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant