L'armée en position d'arbitre au Venezuela

le
0
Chargée d'organiser les élections, l'armée joue un rôle central dans le système chaviste. Plus d'un tiers des ministres sont des militaires, et 11 des 23 gouverneurs sont d'anciens généraux.

Hugo Chavez a dû interrompre sa carrière militaire après le coup d'État raté de 1992. Celui-ci est curieusement considéré comme le début de sa carrière politique et est célébré depuis plusieurs années par les chavistes. Pour lui, l'armée est au centre du «processus révolutionnaire» et il n'a jamais oublié ce que Fidel Castro aurait dit à Salvador Allende, le président chilien renversé le 11 septembre 1973 par le général Augusto Pinochet: «Pour faire la révolution, il faut avoir l'armée avec soi». Hugo Chavez faisait partie de l'une des premières promotions de ces officiers d'origine modeste qui ont pu accéder à une formation supérieure au sein de l'armée, après une réforme des modes de recrutement dans les années 1970.

L'armée est l'un des principaux piliers du sys...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant