L'armée de l'air confie ses réseaux à Alcatel

le
0
L'armée est en pointe pour le recours aux partenariats avec le privé. Une manière pour l'État de réduire ses dépenses publiques.

Le ministère de la défense se mobilise pour participer à la réduction des dépenses publiques. Autorisés depuis 2004 à signer des accords de partenariat public-privé (PPP), les militaires y ont un recours croissant, à l'image d'autres services de l'État.

L'armée de l'air est en pointe. Elle a annoncé hier l'attribution du contrat de modernisation de ses réseaux informatiques et de communications à un pool d'entreprises emmené par Alcatel-Lucent. Ce contrat court sur seize ans pour une valeur de 350 millions d'euros, soit le montant des redevances que versera l'armée de l'air sur la période. L'État en attend «plusieurs dizaines de millions d'euros d'économies» grâce à la mutualisation de ressources d'ingénierie employées sur d'autres projets ainsi que la vitesse de déploiement des réseaux. « Sans le PPP, jamais nous n'aurions pu rénover aussi vite et profiter des nouvelles technologies », résume Marc Leclere, directeur du service centralisé des achats

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant