L'armée de Kiev et les rebelles s'accusent de violer la trêve

le
0

KIEV, 10 avril (Reuters) - L'armée ukrainienne et les rebelles prorusses se sont mutuellement accusés vendredi de multiplier les attaques dans l'est de l'Ukraine malgré le cessez-le-feu conclu il y a deux mois à Minsk. "L'ennemi a tiré sur nos positions avec des armes qui auraient dû être retirées du front aux termes de l'accord de Minsk", a déclaré à Kiev le porte-parole de l'armée, Andriy Lissenko. La majorité de ces attaques se sont produites près de l'aéroport de Donetsk, ville qui est l'un des bastions des séparatistes. Selon lui, les rebelles ont tiré à 18 reprises sur les gouvernementaux ces dernières vingt-quatre heures, avec des armes de gros calibre -- 120 et 122 mm. Selon l'accord conclu à la mi-février dans la capitale biélorusse, les armes d'un calibre supérieur à 100 mm devaient être retirées de la ligne de front. Les rebelles, pour leur part, ont accusé les blindés gouvernementaux d'avoir ouvert le feu dans la ville d'Avdiivka, à sept kilomètres de l'aéroport de Donetsk. L'armée ukrainienne a rapporté que deux de ses soldats avaient été blessés par l'explosion d'une mine au cours des dernières vingt-quatre heures. Le conflit a fait plus de 6.000 morts depuis un an. (Natalia Zinets, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant