L'armée chinoise sabre ses soldats d'opérette

le
0
Le président Xi met fin aux privilèges impopulaires des 10.000 chanteurs et danseurs en uniforme.

Peng Liyuan, la première dame chinoise, ne pourra plus parader avec ses galons de général de l'Armée populaire de libération. Chef de l'APL, le président Xi Jinping vient d'ordonner la fin des privilèges accordés aux troupes de chanteurs et de danseurs en uniforme pour tenter de calmer la grogne dans les rangs de la grande muette chinoise. Ce nouveau geste symbolique s'inscrit dans le cadre de sa campagne contre la corruption visant à moraliser la vie publique.

«Nous devons aussi avoir une armée culturelle, qui est absolument indispensable pour unifier nos rangs et vaincre l'ennemi», avait décrété Mao dans l'un de ses discours de motivation les plus célèbres, cinq ans avant que l'Armée rouge ne prenne le contrôle de la Chine. Lui-même avait épousé une starlette de cinéma, qui déchaîna les foudres durant la Révolution culturelle. Et le président Xi s'est al...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant