L'armée burkinabée encercle la caserne des ex-putschistes

le
0

OUAGADOUGOU, 29 septembre (Reuters) - Des soldats burkinabés ont pris position mardi à Ouagadougou devant la caserne du Régiment de sécurité présidentielle (RSP), dissoute à la suite de l'éphémère coup d'Etat qu'elle a initié à la mi-septembre. Dans un communiqué, l'armée recommande à la population d'éviter le secteur de Ouaga 2000, proche de la présidence et où se trouve la caserne, et aux habitants de se calfeutrer chez eux. Lundi, le chef d'état-major des forces armées avait déclaré que les membres de l'ex-garde prétorienne refusaient de rendre les armes. Le RSP, qui appuyait le général putschiste Gilbert Diendéré, a été dissous vendredi par décret pris lors du premier conseil des ministres qui a suivi le rétablissement dans ses fonctions du président de transition, Michel Kafando. (voir ID:nL5N11V3V7 ) Dans une interview accordée lundi à la chaîne de télévision France 24, le général Diendéré a pour sa part assuré que le désarmement se poursuivra en dépit des menaces et des arrestations visant des membres de l'ancienne garde présidentielle. (voir ID:nL5N11Y4A9 ) (Nadoun Coulibaly et Mathieu Bonkoungou; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant