L'armée belge redoute l'infiltration des salafistes

le
0
Les services de recrutement de l'armée belge ne se montreraient pas assez vigilant. Ces dernières années, ils auraient laissé passer dans les mailles de leurs filets de nombreux islamistes.

Une dizaine de soldats salafistes de l'armée belge ont été placés sous surveillance par les renseignements militaires, le Service général du renseignement et de la sécurité (SGRS) et la Sûreté d'État, selon La Libre Belgique . Ces dernières années, les services de recrutement, affirme le quotidien, ont laissé passer dans les mailles de leurs filets de nombreux islamistes, dont l'armée redoute aujourd'hui qu'ils ne se retournent contre ses soldats.

Le problème ne date pas d'aujourd'hui. En 2006, les renseignements militaires belges avaient stoppé in extremis la carrière militaire d'Abdel Rahman Ayachi, alors qu'il tentait d'avoir accès à une formation sur les radars dans la marine. Fils du cheikh Bassam, le fondateur du Centre islamique belge (CIB), il était pou...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant