L'Argentine va faire une offre au Club de Paris sur sa dette

le
0

PARIS (Reuters) - L'Argentine va soumettre au Club de Paris une offre de renégociation portant sur environ 9,5 milliards de dollars (7,0 milliards d'euros) de dettes qu'elle doit encore au groupe de pays créanciers, a-t-on appris lundi de source argentine.

Les discussions sur ces dettes, dont Buenos Aires a cessé le service depuis son défaut en 2002, sont au point mort depuis des années.

A eux deux, l'Allemagne et le Japon détiennent environ 60% des créances concernées.

Les autorités argentines ayant laissé entendre qu'elles souhaitaient mettre fin aux différends en cours avec les créanciers du pays, les membres du Club de Paris espèrent une proposition concrète permettant un remboursement étalé sur une période de temps dont la durée devra être négociée.

"Nous allons faire une offre", a dit la source argentine à Reuters avant une réunion de représentants du Club de Paris avec une délégation argentine conduite par le ministre de l'Economie, Axel Kicillof, dans la capital française.

S'exprimant à Buenos Aires, le chef du Cabinet des ministres, Jorge Capitanich, a déclaré que le service de la dette représenterait 5,5 milliards de dollars sur l'exercice budgétaire en cours et un peu plus l'an prochain, avant de diminuer entre 2016 et 2019.

Le Club de Paris veut être intégralement remboursé pour éviter de créer un précédent qui pourrait être utilisé comme argument par d'autres pays débiteurs.

L'Argentine, elle, souhaite faire avancer ce dossier car elle a besoin d'accéder à de nouvelles sources de financement à l'international.

Leigh Thomas, avec Alejandro Lifschitz; Marc Angrand pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux