L'Argentine se venge (un peu) du Chili

le
0
L'Argentine se venge (un peu) du Chili
L'Argentine se venge (un peu) du Chili

Face à un Chili sans idées, l'Argentine a remporté le duel que tout le monde attendait (2-1). Sans Messi et grâce à un énorme Di María, l'Albiceleste a réussi son entrée en matière dans cette Copa América Centenario.

Argentine 2-1 Chili


Buts : Di María (51e) et Banega (59e) pour l'Argentine // Fuenzalida (93e)

Si toute la presse parlait de revanche, chaque international argentin qui se présentait devant un micro refusait d'utiliser ce terme. Et pourtant… Contre le Chili, l'Albiceleste a tout fait pour cicatriser la blessure de l'an dernier. Sans Messi, c'est Angel Di María qui s'est occupé de mener l'Argentine à la victoire (2-0). Face à un Chili sans idées et désordonné, l'ailier du PSG a ouvert le score, avant d'offrir le second but à Ever Banega. Pour son entrée dans cette Copa América Centenario, la sélection de Tata Martino se rassure face à l'adversaire le plus coriace du groupe.

L'Argentine désordonnée, le Chili attentiste


Après la cascade de blessures, Tata Martino devait faire des choix. Augusto Fernández remplace Biglia, et Gaitan, futur soldat du Cholo Simeone à l'Atlético Madrid à la lourde tâche de faire oublier Messi et ses lombaires douloureuses. Pour son premier ballon, le joueur formé à Boca touche la barre de Claudio Bravo après un délicieux centre de Di María. Le premier quart d'heure passe, et le Chili n'a toujours pas mis en danger Sergio Romero. Derrière, les erreurs de la Roja offrent quelques occasions à l'Argentine. Di María se balade à droite, Gaitan met Mena en difficulté. Alors qu'il réclamait un penalty quelques minutes auparavant, Vidal se rappelle que ce match là est une sorte de clásico et envoie un énorme tacle sur Gaitan.

[AHORA] #SomosArgentina | 18' PT | Amonestado Vidal por una fuerte falta a Gaitán. #ARG 0-0 #CHI https://t.co/lx69cZYppg

— TV Pública Argentina (@TV_Publica) 7 juin 2016
Le plan argentin semble évident : laisser la possession à la sélection de Pizzi, et compter sur l'ailier parisien pour les contre-attaques. Après une…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant