L'Argentine peine à calmer la fièvre du dollar

le
0

La libéralisation des changes reste très limitée. Le marché noir du dollar repart à la hausse.

Les bureaux de change du centre de Buenos Aires ont été pris d'assaut lundi matin. Comme beaucoup d'Argentins, Gonzalo, photographe, a profité de sa pause déjeuner pour aller faire un tour à la banque. Objectif, vérifier ce qu'on annonce depuis vendredi: l'assouplissement du contrôle des changes, instauré il y a deux ans, qui interdisait aux particuliers d'acheter des dollars pour ­épargner.

Dans la matinée, le gouvernement a donné les détails de cette mesure inattendue. Désormais, les Argentins qui gagnent plus de 7200 pesos par mois (900 dollars) pourront obtenir jusqu'à 20 % de leur revenu mensuel en dollars, dans une limite de 2000 dollars par mois, a annoncé le chef de cabinet du gouvernement, Jorge Capitanich.

Les Argentins pourront se constituer une épargne en dollars, mais ils n'auront pas le droit de le retirer en cash. Par ailleurs, une taxe de...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant