L'Argentine ne remboursera pas les obligations en souffrance

le
4
AUCUN REMBOURSEMENT POUR LES OBLIGATIONS EN SOUFFRANCE, SELON LE MINISTRE DE L'ÉCONOMIE ARGENTIN
AUCUN REMBOURSEMENT POUR LES OBLIGATIONS EN SOUFFRANCE, SELON LE MINISTRE DE L'ÉCONOMIE ARGENTIN

BUENOS AIRES (Reuters) - L'Argentine ne remboursera pas ses créanciers détenteurs de titres sur lesquels le pays a fait défaut, malgré la décision rendue par une juridiction américaine l'enjoignant de le faire, a déclaré le ministre de l'Economie dans un entretien publié dimanche.

Une juridiction d'appel de New York a estimé le mois dernier que Buenos Aires se rendait coupable de discrimination à l'égard des créanciers qui ont refusé de s'impliquer dans deux processus de restructuration lancés par l'Argentine qui cherche toujours à rebondir après avoir fait défaut sur 100 milliards de dollars (78,4 milliards d'euros) de dettes il y a une dizaine d'année.

Le pays d'Amérique latine a décidé de contester la décision de justice américaine, estimant que la juridiction avait outrepassé ses compétences en se prononçant sur la question de remboursements de dette en dehors des Etats-Unis.

"L'Argentine est un pays responsable qui honorera ses obligations à l'égard de ses créanciers (...). Nos créanciers sont tous ceux qui ont participé aux deux plans de restructuration de dette en 2005 et 2010", a déclaré Hernan Lorenzino au journal Pagina 12.

"Nous continuerons à contester toute alternative dépassant ce cadre", a-t-il encore déclaré.

Nicolas Delame pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • uran le dimanche 18 nov 2012 à 19:00

    Et dire qu'il y a un siècle (un peu plus) on disait riche comme un argentin. Depuis le perronisme est passé.

  • f.lagny le dimanche 18 nov 2012 à 18:34

    Pas de banque centrale volontaire pour un renflouement de l'Argentine...? Dingue, on dirait que les règles du capitalisme s'appliquent, pour une fois.

  • odnaz le dimanche 18 nov 2012 à 18:33

    Ah les gre dins ! Ca laisse mal présager de certaines dettes souveraines .... dans le classement (en volume) du grand bandi tisme mondial on pourrait mettre en 1) les Etats, en 2) les banques, en 3) les cartels de la dro gue, en 4) les ma fias de tout poil, en 27) les ca ïds marseillais, en 28) la BAC Nord de la même ville, ... en 72 Benoït et Ka rim de Chanteloup-les-Vignes. Et avec tout ça ils continuent d'attendrir les na nas avec leur tango !

  • M1736621 le dimanche 18 nov 2012 à 17:50

    C'est un pays socialiste, non? Alors je fais ce que je veux et non ce que je dois...

Partenaires Taux