L'Argentine fête le Dakar

le
0
Un des participants du Dakar profite de l'engouement autour de l'épreuve, ce samedi à Buenos Aires.
Un des participants du Dakar profite de l'engouement autour de l'épreuve, ce samedi à Buenos Aires.

En ce samedi après-midi, sous la chaleur estivale, les rues du centre-ville de Buenos Aires sont bondées. Il suffit de remonter vers la célèbre place de Mai pour constater une foule toujours plus dense, massée derrière des barrières de sécurité. Ce samedi, c'est jour de fête dans la capitale : Buenos Aires célèbre le départ du 37e Dakar. Et pour l'occasion, certaines grilles du palais présidentiel, la célèbre Casa Rosada, ont été démontées. Tous les pilotes goûtent ainsi, quelques heures avant le début de leur aventure, aux joies de la popularité. Chacun, des plus connus aux amateurs, a le droit à une ovation, les pilotes locaux en tête.

La procession dure tout au long de l'après-midi. Certains spectateurs, n'ayant pas trouvé de place auprès des barrières de sécurité, investissent le mobilier urbain - poubelle, panneau de signalisation - pour s'y installer tant bien que mal et profiter d'une meilleure vue. Un par un, les 414 véhicules participant au Dakar rejoignent le podium qui fait face à la Casa Rosada. Il n'est pas rare que les pilotes s'arrêtent et se laissent guider par la foule, avide d'un autographe ou d'un signe de ces aventuriers. "En Argentine, c'est la folie tout le temps", s'enthousiasmait Nani Roma (Mini), le tenant du titre. "C'est un sentiment très positif d'être soutenu par toute cette foule avant d'être seul dans le désert", expliquait-il au Point.fr, saluant les quelque 850 000 spectateurs venus soutenir les pilotes....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant