L'Argentine est de retour sur le marché de la dette

le
0
    NEW YORK, 18 avril (IFR) - L'Argentine est officiellement 
revenue lundi sur le marché obligataire international après 15 
ans d'absence, tournant définitivement la page de la bataille 
judiciaire qui l'a opposée à ses créanciers réfractaires après 
son défaut de 2001. 
    Buenos Aires a annoncé le lancement d'un emprunt de 10 à 15 
milliards de dollars (8,8 à 13,3 milliards d'euros), dont le 
produit doit servir à indemniser les détenteurs de titres en 
défaut qui avaient rejeté les conditions de la restructuration 
de la dette publique il y a 15 ans.  
    Ce retour était l'une des priorités du nouveau président 
argentin, Mauricio Macri, arrivé au pouvoir en décembre et qui a 
rapidement négocié un compromis avec les fonds d'investissement 
américains Elliott Management et Aurelius Capital, que 
l'ex-présidente Cristina Fernandez traitait de "vautours". 
    Ce compromis a levé les obstacles à la fin des procédures 
judiciaires en cours aux Etats-Unis, qui tenaient l'Etat 
argentin à l'écart du marché de la dette souveraine.  
    Les nouvelles obligations, appelées à être notées comme des 
investissements spéculatifs et dont la mise à prix est attendue 
mardi, devraient, selon les premières indications, servir un 
rendement de 6,75% à trois ans et 8% à dix ans. Des tranches à 
cinq et 30 ans sont également prévues.  
    L'opération passe pour avoir suscité une demande d'environ 
25 milliards de dollars, relativement soutenue eu égard au passé 
de l'émetteur, jalonné par plusieurs défauts retentissants. 
     
 
 (Paul Kilby et Davide Scigliuzzo; Marc Angrand pour le service 
français, édité par Wilfrid Exbrayat) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux