L'Argentine bat une apathique Colombie

le
0
L'Argentine bat une apathique Colombie
L'Argentine bat une apathique Colombie

Dans la chaleur de Barranquilla, Lucas Bilgia a offert la victoire à l'Argentine (0-1) face à une décevante équipe colombienne. Après un début d'Éliminatoires catastrophique, les hommes de Tata Martino peuvent enfin respirer.

Colombie 0-1 Argentine

But : Biglia (20e) pour l'Argentine

Quand la Colombie accueille, la fédération ne choisit pas la haute et froide Bogotá, la chaleureuse Cali, ou la charmante et moderne Medellín. Non, les Colombiens reçoivent au Metropolitano de Barranquilla, ses 30 degrés, sa pelouse digne d'un terrain de district, et ses 90% d'humidité. Logiquement, ces conditions devraient être favorable à l'hôte cafetero. Mais face aux hommes de Tata Martino, la Colombie a totalement raté son match. Soporifique, attentiste, décevante, les adjectifs sont nombreux pour qualifier l'équipe de José Pékerman lors de cette rencontre. Grâce au but de Biglia, l'Argentine se rassure et quitte l'avant-dernière place du classement. La Colombie continuer elle de montrer le visage d'une équipe irrégulière et en crise d'identité.

Biglia punit la défense colombienne


Si James déclenche la première frappe du match après un débordement du bizut Helibelton Palacios, les ailiers argentins mettent rapidement une pression haute. Le temps pour deux Parisiens, Angel Di María et Ezequiel Lavezzi, de donner des frissons aux supporters franciliens. El Pocho se relève rapidement, mais celui qui porte le numéro 10 ce soir est longuement soigné en dehors du terrain. L'Argentine se procure la première occasion. Higuaín, excellent cette saison avec Naples, frappe au-dessus après un débordement de Di María. La Colombie ne voit pas le ballon. Et met des coups. Teo balance un coup de coude à Mercado, son ancien coéquipier à River Plate, et Fabra dérouille Lavezzi sur son coté. Sur une action complètement confuse (où Di María prend encore un coup de coude), Biglia ouvre le score. La défense, colombienne – Zapata en tête de gondole – se troue, et le joueur de la Lazio n'a plus qu'à pousser le ballon au fond des filets. Son premier but en sélection, après trente-huit matchs.

[A…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant